train-train


train-train

train-train [ trɛ̃trɛ̃ ] n. m. inv.
• fin XVIIIe; altér. de trantran « son du cor » (1561 onomat.) sous l'infl. de train
Marche régulière sans imprévu. routine. « le train-train universitaire, d'ordinaire si emmitouflé, si routinier dans l'habitude et si morne » (Gracq).

train-train ou traintrain nom masculin invariable (moyen français trantran, son du cor, avec l'influence de train) Familier. Marche régulière et monotone des occupations habituelles : Le train-train familial.train-train ou traintrain (difficultés) nom masculin invariable (moyen français trantran, son du cor, avec l'influence de train) Orthographe Les deux graphies, train-train et traintrain, sont admises. Remarque La graphie trantran est aujourd'hui presque entièrement sortie de l'usage. ● train-train ou traintrain (synonymes) nom masculin invariable (moyen français trantran, son du cor, avec l'influence de train) Familier. Marche régulière et monotone des occupations habituelles
Synonymes :

train-train ou traintrain
n. m. inv. Fam. Cours routinier des occupations. Le train-train quotidien.

⇒TRAIN-TRAIN, TRANTRAN, subst. masc.
Cours ordinaire des choses, de la vie. Synon. habitude, routine. Train-train de l'existence, de la vie; déranger son train-train. Vous devez avoir repris votre train-train habituel et vous ennuyer plus fort que jamais (FLAUB., Corresp., 1862, p. 51). L'entrecôte cuite à point, le doigt de Bordeaux, l'irréprochable café, les cigares noirs (...) ce tran-tran de bourgeois aisé (...) ce sont là des habitudes (BERNANOS, Gde peur, 1931, p. 388). L'homme ne se contente nulle part du traintrain monotone de l'existence (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 183).
Prononc. et Orth.:[], []. Ac. 1694-1878: trantran; 1935: d'une part: train-train: ,,on dit aussi tran-tran, dont le mot est une déformation``, d'autre part: trantran. LITTRÉ: trantran ou train-train; Lar. Lang. fr.: train-train; ROB. 1985: train-train: ,,on écrit parfois traintrain``. Prop. du Conseil sup. de la lang. fr. ds Doc. admin. du J.O., 6 déc. 1990, p. 18: traintrain. Étymol. et Hist. 1. 1611 trantran « sonnerie du cor » (COTGR.); 2. 1616 trantran « petits secrets d'une affaire » (La Comédie des Proverbes, acte II, scène 3 ds Anc. Théâtre fr., t. 9, p. 54); 3. 1640 il entend le trantran « il n'est pas ignorant, il est fin ou habile » (OUDIN Curiositez); 4. 1830 train-train « rythme ordinaire, occupations régulières » (BALZAC, Œuvres div., t. 1, p. 503). Altér. sous l'infl. de train, de trantran « son du cor », redoublement de tran « notation des tons et notes de la trompe » (1561, DU FOUILLOUX, Vénerie, éd. G. Tilander, 42, 2, p. 100), d'orig. onomatopéique. Fréq. abs. littér.:78. Bbg. BLOCHW.-RUNK. 1971, p. 355.

train-train [tʀɛ̃tʀɛ̃] n. m.
ÉTYM. Fin XVIIIe, in Brunot; corruption de trantran (1680, de train, redoublé) d'après le sens III de train.
Marche régulière sans imprévu. Trantran (vx). || Le train-train des habitudes; d'une affaire, d'un travail. Courant, routine (cit. 4). || Le train-train familial (cit. 1). || Continuer son petit train-train.On écrit parfois traintrain.
1 Et quand je repasse toute mon existence, ça (sic) été toujours comme ça, rien qui sort du train-train des événements ordinaires et j'ai le droit d'appeler la Providence une marâtre.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 23 avr. 1860, t. I, p. 251.
2 Elle m'assurait que l'an prochain, elle ne se laisserait pas abrutir par le traintrain quotidien; elle lirait, nous causerions.
S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, p. 279.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • train — [ trɛ̃ ] n. m. • XIIe; de traîner I ♦ 1 ♦ Vx File de bêtes de somme qui suivent qqn. Train de mulets. ♢ Mod. File de choses traînées ou entraînées. « Un train de péniches derrière un remorqueur » (Vercel). Train de bois de flottage : troncs d… …   Encyclopédie Universelle

  • Train (militaire) —  Ne doit pas être confondu avec Chemin de fer militaire. Dans le vocabulaire militaire, le train désigne une unité spécialisée dans la logistique, le transport (matériel, munitions, ravitaillement…) et l appui au mouvement (circulation… …   Wikipédia en Français

  • Train régimentaire — Train (militaire)  Ne doit pas être confondu avec Chemin de fer militaire. Dans le vocabulaire militaire, le train désigne une unité spécialisée dans la logistique, le transport (matériel, munitions, ravitaillement…) et l appui au mouvement… …   Wikipédia en Français

  • Train (band) — Train Origin San Francisco, California, United States Genres Rock, roots rock, pop rock, jam band[1] Years active 19 …   Wikipedia

  • Train order operation — is a system by which the railroads of North America conveyed operating instructions before the days of centralized traffic control, direct traffic control, and the use of track warrants conveyed by radio.Train order operation still exists on a… …   Wikipedia

  • Train Simulator series — Train Simulator (トレインシミュレータ, toreinshimyurēta or abbreviated TS ) is a Japanese train simulation game series produced by Ongakukan. The game is significant as it is was one of the earliest of its kind since the series started in 1995. No versions …   Wikipedia

  • Train Simulator — (jap. トレインシミュレータ, Torein Shimyurēta) ist eine japanische Eisenbahnsimulationsreihe von Ongakukan mit dem Musiker Minoru Mukaiya als Produzenten. Die Serie zählt in seinem Genre zu einer der ersten, da das erste Spiel 1995 erschien. Keines der… …   Deutsch Wikipedia

  • train — TRAIN. s. m. Alleure. Il se dit principalement des chevaux, & autres bestes de voiture. Le train de ce cheval est doux, est incommode. ce cheval va grand train. il se fait tard, allons bon train, grand train. ce cocher nous a menez beau train. On …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Train of Thought (canción) — «Train Of Thought (1986)» Sencillo de A ha del álbum Hunting High And Low Formato 7 y 12 Duración (4:11) (Duración de la Canción) Discográfica Warner Bros. Records …   Wikipedia Español

  • Train — Train, n. [F. train, OF. tra[ i]n, trahin; cf. (for some of the senses) F. traine. See {Train}, v.] 1. That which draws along; especially, persuasion, artifice, or enticement; allurement. [Obs.] Now to my charms, and to my wily trains. Milton.… …   The Collaborative International Dictionary of English